INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

5 conseils pour manager des experts (quand on n’en est pas un !)

communication

Les experts, spécialistes, collaborateurs expérimentés et chevronnés… peuvent devenir très difficiles à manager, surtout si vous-même n’avez pas les mêmes compétences techniques.
Alors comment se faire respecter quand on ne comprend pas vraiment ce que font nos “subordonnés” ? 5 conseils à suivre…

N1mRappelez que vous avez d’autres compétences  : si eux sont des experts au niveau technique, vous êtes un expert au niveau managérial ! Faites-leur comprendre que vous ne vous placez pas en concurrence, mais que vous êtes là pour les aider, “huiler les rapports” et faire en sorte que leurs individualités puissent travailler ensemble.

N1mMisez sur vos qualités relationnelles. L’important est d’essayer de développer et de maintenir une certaine cohésion d’équipe pour compenser des spécificités individuelles qui peuvent les isoler. Valorisez-les (même un expert a besoin de reconnaissance dans son travail !), mais sans jamais vous dévaloriser, vous.

N1mAssociez-les à la prise de décision, impliquez-les le plus possible en utilisant un management participatif pour maintenir leur motivation. Traitez-les en égaux et non pas en subordonnés. Mettez en place des modalités de contrôle négociées avec eux, en n’oubliant pas de valoriser l’atteinte d’objectifs intermédiaires si l’objectif final est à long terme.

N1mValorisez le transfert de connaissances en mettant l’accent sur la formation des jeunes collaborateurs, via la mise en place de tutorats par exemple. S’ils acceptent, proposez-leur des formations pour élargir leurs compétences pédagogiques par exemple, pour, à long terme, les faire évoluer vers des postes d’encadrement s’ils le souhaitent.

N1mFormez-vous progressivement sur le cœur de métier de vos experts. Même s’il est vrai qu’un manager doit faire preuve de compétences relationnelles avant tout, ne pas vous intéresser à ce que font vos subordonnés vous amènerait à plus ou moins brève échéance à faire des discours creux et vagues, et donc à perdre leur confiance !

Mini-exercice-bleu

Quand on est un expert et que l’on devient tuteur d’une nouveau collaborateur ou d’un apprenti, il est important d’avoir quelques connaissances en “andragogie” (la pédagogie… pour les adultes). En d’autres termes, il faut savoir comment fonctionne l’acquisition de connaissances pour faire en sorte de former plus efficacement. On appelle cycle de l’apprentissage les 4 étapes de l’apprentissage présentées ci-dessous… dans le désordre ! Pouvez-vous les remettre dans l’ordre ?

1/ Je sais que je sais
2/ Je sais que je ne sais pas
3/ Je ne sais pas que je ne sais pas
4/ Je ne sais pas que je sais

Publié dans Astuces et conseils en management d'équipe