INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

4 conseils pour entamer une discussion avec un (quasi) inconnu

développement personnel

Imaginez… vous vous retrouvez à un dîner d’affaires avec une personne que vous n’avez jamais vue et avec qui il va falloir discuter de tout et de rien en attendant vos collègues en retard. L’exercice peut se révéler compliqué quand on est timide ou disons… réservé.
Voici quelques astuces pour ne pas faire face à un silence gênant…

N1mPréparez-vous si possible. Il n’y a pas de secret : dites-vous que même le meilleur des improvisateurs s’est soigneusement préparé avant de monter sur scène.
Avant le dîner, posez donc des questions sur les convives, glanez quelques renseignements afin de penser éventuellement à quelques questions toutes prêtes “au cas où”.

N1mDites-vous que l’autre personne est certainement aussi (mal) à l’aise que vous, et qu’elle essaie aussi de faire bonne figure. Verbalisez vos difficultés au besoin : cela vous rendra «  vrai  » et sympathique : “Je n’ai pas l’habitude de ces dîners d’affaires, alors je ne suis pas très à l’aise ! Et vous, vous en faites souvent ?” Faites en sorte de poser une question rapidement.

N1mFaites parler l’autre ! Intéressez-vous réellement à ce qu’il fait : “Depuis combien de temps êtes-vous dans cette entreprise ?  Vous vous y plaisez ? Vous travaillez beaucoup ? Comment se porte votre secteur ?”. Gardez subtilement le contrôle de la discussion tout en faisant en sorte de parler le moins possible en la relançant au bon moment.

N1mÉcoutez l’autre de façon “active”. Regardez-le dans les yeux, souriez, hochez la tête et faites des murmures d’assentiment régulièrement. Reformulez de temps en temps les propos de l’autre, pour le valoriser et augmenter ainsi votre propre capital sympathie : “Vous avez donc commencé à travailler à 19 ans ? Ce devait être difficile non ? ”

N1mÉvitez d’asséner des opinions très tranchées dès le début de la discussion, avant même de savoir si vous avez des points communs ou des atomes crochus avec votre interlocuteur. Modérez vos propos et dites vous que vos convictions ne sont peut-être pas si consensuelles que vous le pensez. Ou demandez l’avis de l’autre en premier.

Mini-exercice-bleu

Les règles cachées de la conversation.
Le principe même d’une conversation est de parler chacun à son tour. Et qu’est-ce qui nous indique que c’est à notre tour de parler ? La communication non-verbale de l’interlocuteur ! Pour en savoir plus, répondez par vrai ou faux aux questions suivantes.

1/ Une personne qui hoche la tête vigoureusement signale son accord avec son interlocuteur.

2/ Une personne qui parle et qui regarde directement son interlocuteur indique qu’elle ne veut pas être interrompue.

3/ Les femmes produisent généralement plus de signaux d’écoute que les hommes.

Publié dans Astuces et conseils en Communication professionnelle