INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

5 conseils pour gérer un collaborateur “passif agressif”

L’individu “passif agressif” rejette systématiquement toute forme d’autorité mais exprime ce rejet par une attitude plutôt passive (ne respecte pas ou mal les consignes, fait semblant de ne pas comprendre, d’avoir oublié, travaille lentement…). Il apparaît souvent comme puéril, jaloux, boudeur et parfois manipulateur. Bref, il est souvent énervant ! Alors comment le gérer (surtout si vous êtes son chef) ?

N1mNe montrez pas votre énervement. Ce type d’individu a une image très négative de l’autorité en général : il voit d’emblée la hiérarchie comme tyrannique et incompétente. Le tout est donc de correspondre le moins possible à ce cliché… en se montrant irréprochable ! Cela passe par une attitude ouverte, et surtout par un calme olympien en sa présence.

N1mPrenez-le à contre-pied : valorisez-le, demandez-lui son avis. Comme sa personnalité est fondée principalement sur de la jalousie et de la frustration mal digérées, l’important est de justement ne pas lui donner l’occasion d’être jaloux et frustré. Attention, cela n’implique pas de lui réserver un traitement de faveur (ce qui serait mal pris par les autres membres de l’équipe et donc contre-productif), mais simplement de ne pas le mettre à l’écart.

N1mDemandez systématiquement son avis (souvent critique) en réunion. S’il répond, tant mieux. Vous pourrez ainsi lui montrer devant témoins que vous êtes prêt à échanger avec lui :   “Qu’entendez-vous exactement par “projet inutile” ? Comment le rendre plus utile selon vous ?”. S’il ne répond pas, cela vous permettra de le recadrer plus facilement en disant : “Je vous ai donné la possibilité de réagir la dernière fois…”

N1mRecadrez-le de façon très factuelle, en évitant les attitudes trop p(m)aternelles. Le plus dangereux serait de faire comme s’il n’existait pas, de ne pas le recadrer, car cela apporte de l’eau à son moulin : il se dit qu’en effet le chef ne sert à rien (et les autres finiront aussi par le penser !). Engagez le dialogue de façon ouverte mais ferme en lui rappelant les règles à respecter et l’objectif de chacun.

N1mMontrez-lui de l’empathie. L’individu passif agressif trouve en général son travail ennuyeux (il peut se considérer comme sur-diplômé ou “trop intelligent” pour ce travail, même… s’il n’a pas trouvé mieux). Montrez-lui que vous comprenez sa frustration, mais qu’il doit quand même faire le travail pour lequel il est payé, et selon les règles que l’entreprise a mises en place.

Mini-exercice-bleu

Avez-vous autour de vous des collaborateurs “passifs agressifs” ?
Si les conseils ci-dessus vous ont mis la puce à l’oreille, répondez par oui ou non aux questions suivantes et cliquez sur “Voir les résultats” pour avoir encore plus d’informations sur ce profil…

1/ Il/elle ne prend jamais part à un conflit ouvert : au contraire, il/elle semble craindre ces situations et ne se dispute jamais réellement avec quiconque.

2/ Quand vous lui donnez une tâche à faire, il répond rarement non mais soupire et manifeste son mécontentement par sa communication non-verbale plus que par des remarques.

3/ Il/elle vous dit souvent qu’il/elle aimerait changer de travail. Mais ça fait 10 ans qu’il/elle vous le dit !

4/ Quand vous essayez de l’aider en lui donnant des conseils, il/elle vous dit toujours “oui, mais”. Vous finissez d’ailleurs par vous énerver en général…

5/ Il/elle aurait pu être promu(e) mais il/elle a refusé car cela lui faisait trop de responsabilités à assumer (ou “trop d’heures supplémentaires à faire pour une augmentation de misère…”) !

Publié dans Astuces et conseils en gestion de conflits, Fiches à la Une

ACTUALITÉ PLAN DE FORMATION

catalogue-2018

Le catalogue et le calendrier de nos formations 2018-2019 est désormais en ligne

Formations à découvrir

En savoir plus

Abonnement gratuit

Abonnement gratuit
Découvrez 5 collections d'astuces et conseils adaptés à vos questions professionnelles