INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

6 astuces pour manager une équipe sans lien hiérarchique

Loin d’être une mode, le management dit “transversal” est de plus en plus courant, que ce soit pour des raisons conjoncturelles (mener à bien un projet commun sur une période déterminée) ou pour des raisons structurelles (l’entreprise moderne est de plus en plus “décloisonnée”). Voici donc 6 clefs pour faire du management transversal un outil puissant de coopération.

N1mLe manager transversal n’est pas seulement chargé d’une mission donnée (mener un projet à bien). Il est aussi manager et il est important de ne pas négliger cet aspect ! Son travail est de faire coopérer les autres collaborateurs, en faisant en sorte de créer une équipe, avec son esprit, ses valeurs, son mode de fonctionnement spécifique, ses rituels…

N1mLe manager doit susciter la coopération, c’est-à-dire la participation de chacun à une mission commune. Il faut donc promouvoir l’esprit d’équipe et limiter au maximum la compétition, les jeux de pouvoir, la logique de “territoire”. Il doit d’emblée obtenir et accorder une certaine confiance vis à vis de ses collaborateurs, en cultivant la proximité relationnelle (bonne communication) et l’ouverture aux idées (gestion de la créativité et de la différence).

N1mSouvent, le manager doit susciter l’intérêt chez des collaborateurs déjà débordés pour que ces derniers s’investissent dans le projet commun. L’important est donc de trouver le levier qui va les motiver. Par exemple, chaque collaborateur peut, à travers le projet, montrer et développer son expertise ou son expérience, sortir de la routine en faisant des tâches inhabituelles, rencontrer des personnes différentes et des métiers différents etc.

N1mIl est important que le cadre, l’objectif, les ressources et les échéances soient très clairs pour tout le monde dès le début. Des rencontres régulières doivent être planifiées à l’avance, autant pour juger de la progression du travail que pour remotiver les troupes parfois dispersées ou encore pour faire verbaliser et aplanir les difficultés ou résistances éventuelles.

N1mLe manager transversal doit responsabiliser un maximum ses collaborateurs, tout en restant disponible pour les accompagner ou pour interagir avec eux en cas de difficultés. Il doit trouver le bon équilibre entre l’autonomie et le cadre : s’il surveille trop on dira de lui qu’il “prend la grosse tête” et s’il laisse trop de liberté, le projet risque de ne pas avancer…

N1mEnfin, il doit donner de la reconnaissance sans compter. En effet, il ne peut que compter sur la bonne volonté de ses collaborateurs vu qu’il n’a aucun pouvoir hiérarchique sur eux. Il doit donc négocier plus qu’imposer, encourager et féliciter plus que recadrer. Il doit, en fait,  pratiquer sans modération le renforcement positif au sein de son équipe pour motiver, créer du lien et réussir sa mission !

Mini-exercice-bleu

A votre avis, quelles sont les réponses aux questions ci-dessous ?

1/ Connaissez vous la différence entre Coordination et Coopération ?

2/ D’après vous, un chef d’entreprise a t-il un meilleur intérêt à promouvoir la coordination ou la coopération au sein de son entreprise ?

3/ Pourquoi parle t-on plus de coopération que de coordination dans le cadre du management transversal ?

Publié dans Astuces et conseils en management d'équipe, Fiches à la Une

ACTUALITÉ PLAN DE FORMATION

catalogue-2018

Le catalogue et le calendrier de nos formations 2018-2019 est désormais en ligne

Formations à découvrir

En savoir plus

Abonnement gratuit

Abonnement gratuit
Découvrez 5 collections d'astuces et conseils adaptés à vos questions professionnelles