INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

6 conseils pour mieux convaincre votre interlocuteur

Savoir convaincre son interlocuteur, obtenir son adhésion, argumenter pour emporter une vente ou une décision sont des talents que nous aimerions tous avoir… et qui ne sont pas si difficiles que ça à développer, pour peu que l’on ait un peu confiance en soi… Alors quelles sont les astuces qui vous permettront d’être plus convaincant ?

N1mAdaptez-vous à votre interlocuteur. Lui répéter les arguments qui vous ont convaincu, vous, n’est pas la meilleure solution : en effet, votre interlocuteur n’a sûrement pas le même vécu, les mêmes attentes, les même résistances que vous. Apprenez donc d’abord à le connaître avant de vous lancer dans un argumentaire, et adaptez ce dernier à la personne qui vous écoute : appuyez-vous sur ses attentes, ses valeurs, ses priorités.

N1mFaites appel à l’émotion plutôt qu’à l’intelligence. Cela ne signifie pas que vous devez considérer votre interlocuteur comme un idiot, loin de là. Seulement, il s’avère que les émotions, les sentiments, ont un impact bien plus rapide et plus important que des calculs savants, des chiffres, des arguments rationnels…

N1mRacontez une histoire ! C’est la meilleure façon de faire appel aux émotions ! Avez-vous entendu parler de “story-telling” ? C’est le mot à la mode pour dire qu’une histoire bien racontée a cent fois plus d’impact qu’une théorie, même si cette dernière s’appuie sur des chiffres et des arguments rationnels. Convaincre, c’est donc aussi savoir donner des exemples précis et bien ficelés…

N1mParlez avec vos tripes : bref, soyez vous-même convaincu de ce que vous dites. Votre implication se ressentira à travers votre attitude, votre gestuelle, le ton de votre voix, les émotions que vous ferez passer à votre interlocuteur… Soyez énergique, dynamique, enthousiaste et… souriant !.

N1mFaites court. L’important est de dire des choses pertinentes pour que l’interlocuteur bascule de votre côté. Si vous êtes trop long, vous avez des chances de l’avoir à l’usure, mais vous risquez aussi de le lasser et de passer à côté de votre objectif ! Mieux vaut sortir 2 ou 3 arguments bien ciblés qu’un discours long et ennuyeux.

N1mConnaissez votre sujet sur le bout des doigts. Si, en effet, vous restez approximatif, vous risquez d’abord d’avoir le trac, et ensuite de vous mettre dans une position inconfortable si l’autre vous demande plus de précisions. Le mieux est d’en savoir plus sur le sujet que ce que vous en dites, pour “en avoir sur le pied au cas où”…

Mini-exercice-bleu

Nous l’avons souligné : pour être convaincant, il faut d’abord paraître convaincu… Et ce même quand on ne l’est qu’à moitié !
L’exercice suivant, à faire devant la glace ou, pourquoi pas, avec des amis, vous permet de vous exercer à paraître convaincant même quand vous n’êtes pas forcément d’accord avec ce que vous dites ! C’est très utile si vous êtes commercial par exemple, vendeur ou conseiller en boutique…

EXERCICE : Défendez la proposition suivante : “La mise à disposition de préservatifs et de pilules du lendemain au collège”, en vous montrant le plus convaincant possible, puis de défendez juste après l’exact contraire (en bref, montrez vous d’abord pour, ensuite contre cette proposition). Dans les deux cas, le but est de paraître aussi convaincant dans un cas comme dans l’autre.
Vous trouverez des informations complémentaires en cliquant ci-dessous.

Publié dans Astuces et conseils en Communication professionnelle, Fiches à la Une

ACTUALITÉ PLAN DE FORMATION

catalogue-2018

Le catalogue et le calendrier de nos formations 2018-2019 est désormais en ligne

Formations à découvrir

En savoir plus

Abonnement gratuit

Abonnement gratuit
Découvrez 5 collections d'astuces et conseils adaptés à vos questions professionnelles