INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

6 conseils pour critiquer sans blesser

communication

Une critique, surtout quand elle est négative, reste un exercice délicat et peu prisé en entreprise, autant par la personne qui fait la critique que par celle qui la reçoit ! Et pourtant, une critique bien faite peut être motivante, car elle montre une certaine reconnaissance du travail et de la personne.
Alors quels sont les 6 secrets d’une critique bien faite ?

N1Montrez que vous critiquez un comportement particulier, et non l’individu dans sa globalité. Pour cela, évitez de parler à votre collègue (ou de l’accueillir dans votre bureau selon le cas) de manière trop sèche ou agressive. Le but est qu’il vous écoute, non qu’il utilise toute son énergie pour se mettre sur la défensive.

N2Évitez les généralisations ou les exagérations. Les mots comme “toujours” ou “jamais” sont à proscrire absolument, comme dans “tu es toujours en retard”… L’autre peut en effet vous répondre “ce n’est pas vrai, j’étais à l’heure hier“. Là, vous l’accuserez évidemment de mauvaise foi, alors que sur les faits, il aura sûrement raison !

N3N’émettez aucun jugement de valeur. Préférez dire “Je ne trouve pas les dossiers dont j’ai besoin dans ton bureau” plutôt que “tu es vraiment bordélique !”. De manière générale, employez plutôt des phrases qui commencent par “je” plutôt que par ”tu” : vous limiterez ainsi les risques !

N4Ne faites pas de critique si vous êtes encore énervé : vous risquez de dire des choses que vous regretterez, ou vous transmettrez votre agressivité à votre interlocuteur. Il vaut mieux prévenir en disant “Je préfère qu’on se voie plus tard, là, je suis trop énervé”, plutôt que vouloir parler tout de suite et perdre son calme.

N5Axez votre critique sur la solution : proposez-en une, ou demandez à l’autre de réfléchir lui-même à une solution qu’il trouve acceptable pour ne plus reproduire l’erreur en question. Demandez-lui par exemple de quoi il a besoin pour ne pas recommencer. Insistez sur son engagement.

N6Encouragez la personne, félicitez-la pour son attitude constructive, terminez votre critique sur une note positive. Partez du postulat que tout le monde peut changer, améliorer son comportement… Sinon, à quoi bon s’ennuyer à faire une critique et essayer de trouver des solutions ?

Mini-exercice-bleu

Jean, chef d’équipe depuis peu, doit recadrer son collaborateur Fabien, car ce dernier arrive en retard régulièrement (3 fois cette semaine). Il le lui a déjà dit mais rien ne change. Jean sait qu’il doit, cette fois-ci, donner plus de poids à ce qu’il dit, mais il ne veut pas braquer Fabien, qui est “soupe au lait“. Il commence donc l’entretien en le rassurant, et en lui disant qu’il fait un travail technique remarquable…
Que pensez-vous de cette technique ?

a/ C’est malin : Fabien se sentira valorisé et vivra mieux la critique qui suit.

b/ C’est une technique de manipulation qui ne marche que si Fabien est un narcissique imbu de lui-même.

c/ C’est dangereux : Fabien peut retourner la situation à son avantage en argumentant que visiblement, les retards n’empêchent pas les bons résultats.

Publié dans Astuces et conseils en gestion de conflits