INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

4 astuces pour faire face aux objections en réunion

Imaginez : vous animez ou participez à une réunion, et venez d’exprimer votre avis. Là, un collègue vous contredit de façon musclée ou agressive… Et vous perdez vos moyens.
Cette situation vous rappelle quelque chose ?
Alors ces astuces sont faites pour vous !

N1mDites-vous qu’il n’y a rien de personnel contre vous dans ce que dit votre interlocuteur, même si c’est à vous qu’il parle. C’est ce genre de pensée qui vous fait perdre vos moyens parce que vous focalisez sur “l’agression”. Mais si votre interlocuteur vous interpelle brutalement, c’est parce qu’il ne doit pas être bien et a besoin qu’on l’écoute ou qu’on le rassure. Centrez-vous sur lui au lieu de vous centrer sur vous-même.

N1mÉcoutez-le avec attention. Écoutez-le d’abord jusqu’au bout, puis reformulez ses propos : “Donc, selon toi, je me suis mal occupé du dossier en question c’est ça ?”. Puis demandez des précisions : “Sur quelle partie du dossier contestes-tu mes conclusions ? Pourquoi est-ce que ce rapport ne te convient pas exactement ?”. Laissez votre interlocuteur s’expliquer. Et restez calme surtout, vous avez tout à y gagner, surtout devant témoins.

N1mFaites preuve d’empathie envers votre interlocuteur, cela désamorcera facilement et réellement son agressivité, en le désarçonnant : il ne s’attend certainement pas à ce que vous compatissiez avec lui alors qu’il vient de vous agresser devant d’autres collaborateurs ! Dites lui par exemple : “Je vois bien que vous êtes frustré et en colère à la façon dont vous me parlez et je suis là pour vous écouter. Dites-moi exactement où se situe le problème.”

N1mReportez la discussion à la prochaine réunion, le temps de chercher l’explication la plus adéquate. Vous n’êtes pas censé avoir réponse à tout, tout le temps. Vous pouvez très bien répliquer : “Écoute, je dois réfléchir avant de répondre à ta remarque, qui est pertinente. Je ne voudrais pas te dire n’importe quoi. Je te donnerai ma réponse à la prochaine réunion”. Vous pouvez aussi, si c’est un problème qui ne concerne que lui et vous (ou très peu de monde), lui demander de le voir en privé.

Mini-exercice-bleu

Si vous devez accueillir dans vos locaux des étrangers pour une réunion (contrat de partenariat, clients importants…) vous devrez vous adapter afin de ne pas faire d’impair “interculturel”.
Faites ainsi correspondre chacune des mesures ci-dessous avec les nationalités suivantes : des allemands, des japonais, des chinois, des américains :

1/ Ceux-là s’attendent à ce que vous parliez leur langue, même en faisant des fautes. La pause déjeuner (en cas de longue réunion) ne doit pas excéder une heure.

2/ Ceux-là ont un sens de la hiérarchie (et du sexisme !) très poussé : l’animateur de la réunion doit être un homme, de même niveau hiérarchique que la personne la plus gradée chez vos invités.

3/ Avec eux, il faut être à l’heure, voire en avance, et optimiser le temps au maximum.

4/ Avec eux, la phase d’accueil est longue et ritualisée. Il faut illustrer ce que l’on dit par des anecdotes et s’il y a un repas pris ensemble, ne pas parler des questions traitées en réunion.

Publié dans Astuces et conseils en Communication professionnelle

ACTUALITÉ PLAN DE FORMATION

catalogue-2018

Le catalogue et le calendrier de nos formations 2018-2019 est désormais en ligne

Formations à découvrir

En savoir plus

Abonnement gratuit

Abonnement gratuit
Découvrez 5 collections d'astuces et conseils adaptés à vos questions professionnelles