INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

>> Résultats Micro-coaching “5 astuces pour gérer sereinement l’opposition en réunion”

1/ “ Pourquoi dis-tu que je fais mal mon boulot ? Tu peux me donner un exemple précis ?”

Cette réponse est certainement la meilleure que Marc puisse faire. Il ne se démonte pas, ne s’énerve pas, ne fuit pas la situation et ne se justifie pas. Il pose seulement des questions pour essayer d’avoir plus d’informations. Cependant, si les attaques persistent, il peut très bien demander à Claude de venir en discuter en dehors de la réunion : en effet, il y a de fortes chances que la tension monte, et qu’il faille régler cette situation au plus vite, mais en privé plutôt que devant toute l’équipe.

2/ “Je ne supporterai pas que tu m’attaques devant tout le monde. Si tu as un problème dis le clairement”.

Ce n’est pas forcément la meilleure réponse. Car elle n’apporte aucune empathie, ne répond à aucun besoin et ne fait qu’envenimer la situation. En effet, qu’est-ce qui peut bien se passer après avoir dit cela ? Cette réponse ne laisse pas beaucoup de portes de sortie mis à part le conflit ouvert. Et puis Claude a déjà clairement fait comprendre à son chef qu’il avait un souci avec lui !

3/ “Je vois que tu fais mal ton travail depuis plusieurs semaines. Que se passe t-il exactement ces derniers temps ? Tu as des soucis personnels ? Tu peux m’en parler tu sais…”

Cette phrase aurait peut-être dû être dite un peu plus tôt, lors d’un entretien privé entre Marc et Claude, mais elle n’a pas vraiment sa place dans la situation actuelle, alors que toute l’équipe est présente et que Claude a clairement attaqué Marc. De plus, la première phrase est assez maladroite. Il vaudrait mieux remplacer la phrase “je vois que tu fais mal ton travail” par “J’ai vu que tu étais arrivé en retard hier, que tu as eu un conflit avec Ahmed la semaine dernière et que la réparation de la machine X ne s’est pas bien déroulée”.

4/ “Je préfère discuter de tout cela en privé. Passe me voir à mon bureau après la réunion”.

Cette solution n’est pas mauvaise, mais seulement si elle arrive après la réponse 1. De plus, il serait préférable de dire “Je préfère discuter de tout cela en privé. Est-ce que ça te convient si on prend le temps de discuter de tout cela après la réunion ?”.

 

Ce micro-coaching vous a plu ? L’Institut François Bocquet vous conseille :