INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

>> Résultats Micro-coaching « Les 5 croyances personnelles qui peuvent nous gâcher la vie »

1) Patrick, manager, dit souvent qu’il doit se blinder et paraître stoïque devant ses collaborateurs pour être respecté.

“Sois fort !”. On rencontre souvent ce type de manager, qui pense que montrer la moindre faiblesse entraîne forcément des problèmes, et qui pense devoir faire croire à leurs subordonnés qu’ils sont infaillibles (ce qui, immanquablement, provoque des tensions en cas d’erreur effective de leur part!)

2) Guy dit toujours et pense qu’il faut en baver pour réussir.

“Fais des efforts !”. Le fait “d’en baver” est en effet, pour Guy, plus important que le fait de réussir réellement. Le fait même de réussir quelque chose facilement est suspect à ses yeux : un travail “parfait” fait trop facilement aura, pour lui, forcément moins de “valeur” qu’un travail sur lequel il aura peiné.

3) Suzanne rend toujours ses rapports en retard car elle s’y prend au dernier moment.

“Dépêche-toi !”. Le fait de s’y prendre au dernier moment justifie de faire les choses très rapidement.

4) Clarisse, assistante, est très appréciée par son directeur car elle anticipe tous ses désirs et se montre toujours très disponible, même sur ses jours de repos.

“Fais plaisir !”. S’adapter aux autres, leur rendre service, quitte à empiéter sur ses propres besoins (ici son besoin de repos) est caractéristique des personnes “Fais plaisir !”. D’ailleurs, si on fait remarquer à Clarisse qu’elle pourrait refuser de travailler sur ses jours de repos, elle dira “mais non, c’est normal, on a besoin de moi”…

5) Karine a rendu le compte rendu en retard car elle a passé trop de temps à vérifier chaque détail, alors que ce compte rendu n’était pas prioritaire.

“Sois parfait !”. Faire des vérifications inutiles est typique de ce type de croyance : on se perd dans ses détails sans importance parce qu’on veut que tout soit parfait !

6) Philippe râle toujours quand son patron lui donne du travail en plus car il voit tout de suite la montagne de travail que ça va lui demander.

“Fais des efforts !”. Philippe doit montrer que ce qu’il fait exige du travail, des efforts, que ce n’est pas facile. Ce type de personne se plaint facilement, et fait souvent preuve de résistance dès qu’il faut changer quelque chose.

7) Laurine sourit beaucoup, même à son patron quand il vient de la tancer.

“Fais plaisir !”. Le fait de sourire à ce moment-là est une façon de s’adapter à son patron (ou plutôt de s’adapter à ce que l’on pense que son patron veut que l’on fasse…), de lui dire “ce n’est pas grave, je vous apprécie même si vous venez de me semoncer”. Ce peut aussi être une façon d’exprimer une croyance « Sois fort » (ne pas montrer que j’ai été blessé par ces remarques négatives).

Ce micro-coaching vous a plu ? L’Institut François Bocquet vous conseille :