INSTITUT FRANÇOIS BOCQUET - www.performances.fr

>> Résultats micro-coaching “3 facteurs à prendre en compte pour évaluer sa capacité à déléguer”

Reprenez les réponses données à chaque question, et comptez :

3 points pour la réponse “oui, tout à fait”
2 points pour la réponse “plutôt oui”
1 point pour la réponse “j’aurais en effet une faible tendance à faire/penser ça”
0 point pour la réponse “non, pas du tout !”

Et reportez-vous aux résultats suivants :

Vous avez 24 points ou plus :
Vous ne croyez pas en la délégation, ne faites pas confiance en vos équipes, et ne croyez qu’en votre conscience professionnelle. Vous avez tendance à penser que les autres ne sont pas très motivés, et qu’ils n’ont de toutes façons pas envie d’apprendre ou de changer. Difficile, en effet, dans ces conditions, de leur déléguer des tâches. Mais j’imagine que c’est le cadet de vos soucis, car vous devez certainement faire face aussi à de la démotivation, des conflits relationnels, de l’absentéisme… Demandez-vous seulement si ce n’est pas votre attitude qui engendre ces phénomènes, ou s’ils ne sont pas dus par exemple à des dysfonctionnements qui perdurent dans votre organisation… Dans le 2ème cas, donnez leur la possibilité de prendre des initiatives et impliquez les pour les corriger. Dans le premier cas, remettez-vous en question….

Vous avez entre 16 et 23 points :
Déléguer n’est pas vraiment dans votre nature. Vous avez certainement des difficultés à lâcher prise et faire confiance en vos équipes, peut-être parce que vous ne les connaissez pas suffisamment. Prenez donc le temps de dénombrer les atouts, compétences et aptitudes de chacun de vos collaborateurs, et essayez de leur proposer des délégations mineures mais assez attirantes, pour 1) vous rassurer et 2) les motiver à prendre des responsabilités plus importantes. Mais pour cela, un seul moyen ! Passer plus de temps avec votre équipe…

Vous avez entre 8 et 15 points :
Déléguer ne semble pas vous déranger outre mesure. Relisez les questions où vous avez eu 2 points ou plus : ce sont vos axes d’amélioration. Peut-être êtes-vous également freiné par des difficultés dans votre façon de communiquer ? Dans ce cas, préparez bien tous les éléments importants à ne pas oublier de transmettre dans le cadre de votre délégation… Ou mieux, sollicitez l’avis du délégataire concernant la méthode pour atteindre l’objectif que vous lui fixez…

Vous avez 7 points ou moins :
Soit vous êtes le délégant parfait et dans ce cas, félicitations  ! Soit vous avez totalement abdiqué concernant vos responsabilités et êtes un chef hyper-laxiste…. Dans ce cas profitez en bien, car cela ne devrait pas durer longtemps !

Ce micro-coaching vous a plu ? L’Institut François Bocquet vous conseille :